BONS MOTS, BELLES PHRASES, SAILLIES, BON SENS, HUMOUR...

 

""...je me demandais si quelque chose de vital n'était pas en train de se perdre avec le passage à la couleur. L'image noir et blanc était le trait distinctif consubstantiel à l'art photographique""

"Les vies multiples d'Amory Clay"

Chapitre 3  Page 362

SEUIL 2015

 

"Dieu régnait peut être au ciel, mais sur la terre il n'était plus qu'un second couteau"

"La musique des illusions"

Chapitre 14 Page 367

ALBIN MICHEL 2014

 

"Comment se fait-il que pour certaines personnes, l'alcool n'est qu'un prêt à court terme sur l'esprit et pour d'autres une lourde hypothèque sur l'âme ? "

"L'homme provisoire"

SEBASTIAN BARRY

chapitre 19  page 168 

editions Joelle LOSFELD 2014

 

"Est ce qu'on regrette les choses qu'on a faîtes ou celles qu'on n'a pas faîtes ? "

"arrêtez moi"

LISA GARDNER

chapitre 7 page 105 réflexion de l'héroîne Charlie

 

"il n'y a pas de mauvais fils, seulement des Pères insuffisants"

ERIC FOTTORINO

Korsakov

Chapitre 10

page 231

GALLIMARD

 "il y avait une horloge, assez imposante, qui marquait chaque seconde avec la certitude arrogante de travailler pour une entreprise éternelle : le temps  "

DAVID FOENKINOS

"Les souvenirs"

chapitre 37  page 138

GALLIMARD  2011

 "Compostelle...apporte à l'Apôtre une chose infiniment précieuse dont les voyageurs du ciel sont dépourvus : sa souffrance, son temps, son effort, la négligeable et sublime preuve de sa dévotion, ces millions de pas accomplis par tous les temps et sur les plus durs chemins pour arriver jusque là "

JEAN CHRISTOPHE RUFIN

"Immortelle randonnée "( Compostelle malgré moi)

Chapitre le Chemin Français

page 242

Editions Guérin Chamonix

"la peur du lâche est la plus extravagante pourvoyeuse d'énergie nerveuse connue...."

BILLY TYRELL médecin militaire 1922

Cité dans la post face

page 375

du roman

LE RETOUR DU CAPITAINE EMMETT d'Elisabeth Speller

BELFOND

 

"placer la barre trop haut, c'est courir le risque de constater qu'on a les bras trop courts

partie 1

page 215

SIGMARINGEN

Pierre ASSOULINE

Gallimard 2014

"Pourquoi , dans les histoires de chasseurs ce sont toujours les lions qui sont tués ? Parce que ce sont toujours les chasseurs qui racontent "

 en exergue du chapitre 10

page 159

NOCES DE CHARBON

Sophie Chauveau

GALLIMARD 2013

"Le peuple, dont vous faîtes si grand cas, est fatigué de se battre, même contre la guerre. Bientôt vous le verrez passer avec indifférence devant les monuments aux morts"

 

JC RUFFIN

"Le collier rouge"

2014

chapitre IX page 145

Gallimard

" La brocante est... une activité de prestige qui assoçie la tractation commerciale et l'érudition universelle"

 

FRANZ BARTELT

"Le fémur de Rimbaud"

Chapitre 3  page 41

GALLIMARD

"Je sais que les livres sont faits pour unir les hommes par delà la mort et nous défendre contre l'ennemi le plus implacable de tous : l'oubli "

STEFAN ZWEIG

"Le bouquiniste Mendel"

nouvelle

1929

"Lucrèce n'était pas athée. Il croyait en l'existence des Dieux. Mais il croyait que, parce qu'ils étaient des Dieux, ils ne se souciaient pas le moins du monde des êtres humains..."

 
STEPHEN GREENBLATT

"QUATTROCENTO"

chapitre 7 page 202

Flammarion

 

" c'est ce que nous pensons déjà connaître qui nous empêche souvent d'apprendre "

 

CLAUDE BERNARD

cité dans l'absence de l'ogre

Dominique Sylvain

chapitre 37 page 233

éditions Viviane Amy

" Il sait tout, cet enfoiré de phraseur. Dommage qu'il ne sache rien d'autre"

PHILIPPE ROTH

"Le complot contre l'Amérique" 

chapitre 1 : "Lindbergh ou la guerre" 

Page 49

éditions GALLIMARD 

 "la mort de ma mère a corrompu mon imagination et l'a rendue plus hardie.."

JAMES ELLROY

Crimes en série

Page 201 

2nd paragraphe du sixième et dernier chapitre : "Des cadavres dans le décor" 

éditions Rivages

 

 "L'exceptionnel, dans le crime de masse, suppose le renfort de la normalité...pour tuer beaucoup et discriminer sans remords il faut une éthique "

ALEXANDRE JARDIN

Des gens très bien

chapitre premier

page 24

à propos des crimes de guerre

" Le monde a commencé sans l'homme et s'achèvera sans lui "
CLAUDE LEVI STRAUSS

"Tristes tropiques"

GALLIMARD 1955

 "... la sensation, en tous cas soudaine, très forte de ne pas avoir échappé à la mort, mais de l'avoir traversée. D'avoir été plutôt traversé par elle...."

JORGE SEMPRUN

L'écriture ou la vie
FOLIO chapitre 1 "Le regard" Page 27

Gallimard 1994

 

"Certains films sont des tranches de vie, les miens sont des tranches de gâteau"

ALFRED HITCHCOCK

Hitchock / Truffaut

Chapitre 4 page 83

édition définitive

GALLIMARD 1983

"Le drame avec la vie c'est qu'on n'en sort pas vivant "

MICHEL AUDIARD

phrase de l'inspecteur Staniland

dans le film "On ne meurt que deux fois"

de Jacques DERAY 1985

 "il n'y a pas de soldat plus redoutable que celui qui pense que la mort libère du poids de la vie..."

MARC DUGAIN

"Une éxécution ordinaire"

Chapitre 5 "carbonisés" page 279 Gallimard

 "La vie est un poison quand elle n'est plus qu'un instrument à combler l'ambition, l'orgueil, la jalousie "

SANDOR MARAI

"La soeur"

Page 211 Albin Michel

....." elle - Elisabeth - a appris qu'il existe une forme de communication plus sensible et plus fiable que la parole : à travers le regard, le silence, les gestes et des messages encore plus subtils, un être humain peut répondre à un appel lancé par un autre...."

SANDOR MARAI

" libération"

Page 120 Albin Michel

 "si tu veux tuer un homme, commence par lui donner ce qu'il espère le plus..."

 

PIERRE LEMAITRE

"Cadres Noirs"

CALMANN LEVY

Page 349 épilogue

sans doutes repris de Sénèque (??)

 " la guerre ce n'est pas une histoire de femmes, c'est même le contraire, c'est la plus stérile des réunions d'hommmes"

 

JEAN MARIE GUSTAVE LE CLEZIO

"Le chercheur d'or"

Page 314

5ième partie

FRANCE LOISIRS  2009

"Mon voisin est un con ! ce n'est pas une injure mais un diagnostic "...

anonyme

 

SEBASTIEN BAILLY

"Le meilleur de la méchanceté" 

 "quand j'étais môme on achetait son vin à la tireuse, maintenant on achète ses livres à la liseuse"

 

JEAN CLAUDE RONGIER

 

 "...je ne possèderai jamais de liseuse électronique : parce qu'une rangée de livres est d'avantage qu'une somme d'informations...

 

JESSE KELLERMAN "Beau parleur "

Chapitre 9 page 95

hachette livre 2012